Agenda des événements Découvrez les activités de l'association et de nos membres

sep 21

Atelier thérapeutique "Apprivoiser sa blessure familiale grâce au conte. Une approche systémique."

  • Crée le 21 septembre 2019

Atelier thérapeutique

"Apprivoiser sa blessure familiale grâce au conte. 

Une approche systémique."

21 septembre 2019

Proposé par Yasmina Harvengt, thérapeute systémicienne.

Groupe : 6 participants maximum. 

Public cible : personnes ayant déjà fait ou entamé un travail sur elles-mêmes (thérapeutique ou non) et professionnels de la santé mentale. 

Lieu : Centre Thérapeutique Alma, 3 Place de l'Alma, 1200 Woluwe-St-Lambert. 

Frais de participation : 60€ (boissons et collations). 

 

Objectifs : identifier ses émotions, recevoir un feed-back, apprivoiser sa blessure familiale grâce au conte (comme le renard dans Le Petit Prince). 
 
Déroulement de l'atelier : 

1) Introduction par la thérapeute : règles de conduite + cadre, comment inventer un conte qui évoque une blessure familiale (famille ou milieu dans lequel l'enfant en nous a grandi) et qui inclut la participation du public, exemple transmis par la thérapeute, grille des émotions. 
2) Temps pour inventer son conte : chaque participant invente son conte. 
3) Pause
4) Par groupe de trois, chaque participant devient un conteur et à la suite de chaque récit, les autres participants expriment une émotion au conteur. 
5) Validation auprès des autres participants des émotions décrites en l'absence de la thérapeute. 
6) Feed-back des émotions à la thérapeute par les conteurs et participants et reformulation par la thérapeute  
 
Contact :

Email : harvengty@gmail.com 

Tél : 0485 11 92 68

Vous trouverez également en annexe le document pdf demandé. 

Vous pouvez également renvoyer par un lien vers le site du CATP à l'adresse suivante : http://www.catp.be/suivi/therapie-de-groupe.htm

 

Lieu: Centre Thérapeutique Alma, 3 Place de l'Alma, 1200 Woluwe-St-Lambert.
oct 14
Divers / ABIPFS

Forestière asbl et la faculté de psychologie de l'ULB vous propose 3 journées sur le thème: IDENTITES

  • Crée le 14 octobre 2019

Forestière Asbl

Groupe de formation et de recherche en thérapies systémiques

 

Jérôme Cheneau, Nicolas De Spiegeleer, Isabelle Duret, Martine Goffin-Versele,

Marie Houyoux, Sophie Matagne, Claudio Picirelli, Annig Segers-Laurent, Isabelle Thys, Véronique Wenderickx

 

Rue Washington 38- 1050 Bruxelles.Tèl : 02/646 25 99

FORESTIÈRE  Asbl en  collaboration  avec la

FACULTÉ  DE  PSYCHOLOGIE

de l’ ULB

vous propose 3 journées  sur  le   thème

IDENTITÉS

 °°°°°

  le lundi 14 octobre 2019

de 9h30 à 16h30

 Jean- Michel  LONGNEAUX

  Philosophe – Professeur à l’Université de Namur – Conseiller en éthique dans le monde de la santé, rédacteur en chef de la revue Ethica Clinica.

Crises d’identité

Différentes occasions, dans une vie, conduisent l’individu à traverser ce que l’on appelle volontiers une ou plusieurs crises d’identité. Que faut-il entendre par là ? Pour le savoir, il faut sans doute explorer ce que recouvre le concept d’identité. Après avoir distingué l’identité et la subjectivité avec laquelle on la confond souvent, on tentera d’approcher les questions suivantes: comment se construit l’identité d’une personne ? Peut-on changer d’identité ? Peut-on souffrir à cause de son identité ? Peut-on soigner une identité blessée ?

 

 

 

°°°°°

le lundi 30 mars 2020

de 9h30 à 16h30

Salvatore d’AMORE

Psychologue, Psychothérapeute , Professeur de Psychologie clinique de l’Enfant, de l’Adolescent et de la Parentalité, Université Libre de Bruxelles.

Faire couple et famille arc-en-ciel: implications pour la prise en charge thérapeutique et la formation

Les nouveaux couples et familles révolutionnent les concepts d’intimité et de parentalité.

En particulier, les couples et parents de même sexe ou arc-en-ciel viennent questionner les expériences affectives de construction de l’identité de genre dans les familles d’origine et les contextes de socialisation secondaire. Ils questionnent aussi la capacité d’accueillir les différentes formes d’amour et de parentalité dans la prise en charge thérapeutique.

L’objectif de cette journée d’étude est de dé-construire certaines représentations exclusives et binaires de l’identité de genre au profit d’une réflexion “inclusive” tant sur le travail thérapeutique que sur le travail de l’identité du ou de la thérapeute en formation. Des critères d’évaluation systémique seront proposés pour la prise en charge psychothérapeutique des nouvelle formes de couple et famille.

°°°°°

le lundi 11 mai 2020

de 9h30 à 16h30

Pascale JAMOULE

          docteure en anthropologie, licenciée en lettre, assistante sociale. Professeure à l’UMONS et à l’UCL. auteure de nombreux ouvrages.                                      

“Je n’existais pas”

systèmes d’emprise et processus de déprise

L’emprise est un système d’aliénations physiques, mentales, socio-économiques et symboliques. Les personnes après avoir été sous emprise disent qu’elles n’existaient pas. Elles racontent un état de soumission-dépendance à un pouvoir abusif qui les utilisait comme objets en prenant possession de leur corps, leur psyché, leur vie sociale et économique, avec leur assentiment. Etre sous emprise désigne ces effets de désubjectivation, de destruction des liens sociaux, de dévitalisation des corps, de sidération de la faculté de sentir et penser par soi-même.

Les systèmes d’emprise intra familiaux ont-ils des fonctionnements génériques? Y a-t-il une écologie de l’emprise familiale? des modes opératoires identiques de la part des abuseurs? Comment les conjoints et les enfants peuvent-ils s’émanciper?

L’enquête de terrain est féconde pour investiguer ces questions. Elle montre les répétitions d’un système d’emprise à un autre, d’une sphère d’emprise à une autre. Les études sur le terrain ont permis l’analyse des relations d’emprise de manière transversale, qu’elles aient été intra familiale, professionnelle, politico-sectaire, ou exercée sous couvert de soins, d’éducation ou d’aide.

°°°°°

Informations pratiques (Lieu, prix, réservations ):  Maison des Associations internationales

40, rue Washington ‚ 1050 Bruxelles.

Le nombre de places est limité. Réservations : par mail:  forestiere14@hotmail.com  ou  par téléphone:  02/646.25.99.

Frais d’inscription: La journée : 70 € – 55 € pour les anciens étudiants Forestière, pour les membres de l’ABIPFS, et pour les groupes de 8 personnes par virement unique de 440 € et  20 € pour les étudiants,  à virer au compte : BE25 2100 6161 7482  au nom de Groupe formation Forestière.

L’accréditation est demandée.

 

 

Lieu: maison des Associations Internationales, rue Washington 40, 1050 Bruxelles
nov 14
Divers / ABIPFS

Maurizio Andolfi : 2 Journées de rencontres systémiques

  • Crée le 14 novembre 2019
Lieu: Passage 44 à 1000 Bruxelles
nov 15
Divers / ABIPFS

Maurizio Andolfi : 2 Journées de rencontres systémiques

  • Crée le 15 novembre 2019
Lieu: Passage 44 à 1000 Bruxelles
mars 30

Forestière asbl et la faculté de psychologie de l'ULB vous propose 3 journées sur le thème: IDENTITES

  • Crée le 30 mars 2020

Forestière Asbl

Groupe de formation et de recherche en thérapies systémiques

 

Jérôme Cheneau, Nicolas De Spiegeleer, Isabelle Duret, Martine Goffin-Versele,

Marie Houyoux, Sophie Matagne, Claudio Picirelli, Annig Segers-Laurent, Isabelle Thys, Véronique Wenderickx

 

Rue Washington 38- 1050 Bruxelles.Tèl : 02/646 25 99

FORESTIÈRE  Asbl en  collaboration  avec la

FACULTÉ  DE  PSYCHOLOGIE

de l’ ULB

vous propose 3 journées  sur  le   thème

IDENTITÉS

 °°°°°

  le lundi 14 octobre 2019

de 9h30 à 16h30

 Jean- Michel  LONGNEAUX

  Philosophe – Professeur à l’Université de Namur – Conseiller en éthique dans le monde de la santé, rédacteur en chef de la revue Ethica Clinica.

Crises d’identité

Différentes occasions, dans une vie, conduisent l’individu à traverser ce que l’on appelle volontiers une ou plusieurs crises d’identité. Que faut-il entendre par là ? Pour le savoir, il faut sans doute explorer ce que recouvre le concept d’identité. Après avoir distingué l’identité et la subjectivité avec laquelle on la confond souvent, on tentera d’approcher les questions suivantes: comment se construit l’identité d’une personne ? Peut-on changer d’identité ? Peut-on souffrir à cause de son identité ? Peut-on soigner une identité blessée ?

 

 

 

°°°°°

le lundi 30 mars 2020

de 9h30 à 16h30

Salvatore d’AMORE

Psychologue, Psychothérapeute , Professeur de Psychologie clinique de l’Enfant, de l’Adolescent et de la Parentalité, Université Libre de Bruxelles.

Faire couple et famille arc-en-ciel: implications pour la prise en charge thérapeutique et la formation

Les nouveaux couples et familles révolutionnent les concepts d’intimité et de parentalité.

En particulier, les couples et parents de même sexe ou arc-en-ciel viennent questionner les expériences affectives de construction de l’identité de genre dans les familles d’origine et les contextes de socialisation secondaire. Ils questionnent aussi la capacité d’accueillir les différentes formes d’amour et de parentalité dans la prise en charge thérapeutique.

L’objectif de cette journée d’étude est de dé-construire certaines représentations exclusives et binaires de l’identité de genre au profit d’une réflexion “inclusive” tant sur le travail thérapeutique que sur le travail de l’identité du ou de la thérapeute en formation. Des critères d’évaluation systémique seront proposés pour la prise en charge psychothérapeutique des nouvelle formes de couple et famille.

°°°°°

le lundi 11 mai 2020

de 9h30 à 16h30

Pascale JAMOULE

          docteure en anthropologie, licenciée en lettre, assistante sociale. Professeure à l’UMONS et à l’UCL. auteure de nombreux ouvrages.                                      

“Je n’existais pas”

systèmes d’emprise et processus de déprise

L’emprise est un système d’aliénations physiques, mentales, socio-économiques et symboliques. Les personnes après avoir été sous emprise disent qu’elles n’existaient pas. Elles racontent un état de soumission-dépendance à un pouvoir abusif qui les utilisait comme objets en prenant possession de leur corps, leur psyché, leur vie sociale et économique, avec leur assentiment. Etre sous emprise désigne ces effets de désubjectivation, de destruction des liens sociaux, de dévitalisation des corps, de sidération de la faculté de sentir et penser par soi-même.

Les systèmes d’emprise intra familiaux ont-ils des fonctionnements génériques? Y a-t-il une écologie de l’emprise familiale? des modes opératoires identiques de la part des abuseurs? Comment les conjoints et les enfants peuvent-ils s’émanciper?

L’enquête de terrain est féconde pour investiguer ces questions. Elle montre les répétitions d’un système d’emprise à un autre, d’une sphère d’emprise à une autre. Les études sur le terrain ont permis l’analyse des relations d’emprise de manière transversale, qu’elles aient été intra familiale, professionnelle, politico-sectaire, ou exercée sous couvert de soins, d’éducation ou d’aide.

°°°°°

Informations pratiques (Lieu, prix, réservations ):  Maison des Associations internationales

40, rue Washington ‚ 1050 Bruxelles.

Le nombre de places est limité. Réservations : par mail:  forestiere14@hotmail.com  ou  par téléphone:  02/646.25.99.

Frais d’inscription: La journée : 70 € – 55 € pour les anciens étudiants Forestière, pour les membres de l’ABIPFS, et pour les groupes de 8 personnes par virement unique de 440 € et  20 € pour les étudiants,  à virer au compte : BE25 2100 6161 7482  au nom de Groupe formation Forestière.

L’accréditation est demandée.

 

 

Lieu: Maison des Associations Internationales, rue Washington 40, 1050 Bruxelles
mai 11
Divers / ABIPFS

Forestière asbl et la faculté de psychologie de l'ULB vous propose 3 journées sur le thème: IDENTITES

  • Crée le 11 mai 2020

Forestière Asbl

Groupe de formation et de recherche en thérapies systémiques

 

Jérôme Cheneau, Nicolas De Spiegeleer, Isabelle Duret, Martine Goffin-Versele,

Marie Houyoux, Sophie Matagne, Claudio Picirelli, Annig Segers-Laurent, Isabelle Thys, Véronique Wenderickx

 

Rue Washington 38- 1050 Bruxelles.Tèl : 02/646 25 99

FORESTIÈRE  Asbl en  collaboration  avec la

FACULTÉ  DE  PSYCHOLOGIE

de l’ ULB

vous propose 3 journées  sur  le   thème

IDENTITÉS

 °°°°°

  le lundi 14 octobre 2019

de 9h30 à 16h30

 Jean- Michel  LONGNEAUX

  Philosophe – Professeur à l’Université de Namur – Conseiller en éthique dans le monde de la santé, rédacteur en chef de la revue Ethica Clinica.

Crises d’identité

Différentes occasions, dans une vie, conduisent l’individu à traverser ce que l’on appelle volontiers une ou plusieurs crises d’identité. Que faut-il entendre par là ? Pour le savoir, il faut sans doute explorer ce que recouvre le concept d’identité. Après avoir distingué l’identité et la subjectivité avec laquelle on la confond souvent, on tentera d’approcher les questions suivantes: comment se construit l’identité d’une personne ? Peut-on changer d’identité ? Peut-on souffrir à cause de son identité ? Peut-on soigner une identité blessée ?

 

 

 

°°°°°

le lundi 30 mars 2020

de 9h30 à 16h30

Salvatore d’AMORE

Psychologue, Psychothérapeute , Professeur de Psychologie clinique de l’Enfant, de l’Adolescent et de la Parentalité, Université Libre de Bruxelles.

Faire couple et famille arc-en-ciel: implications pour la prise en charge thérapeutique et la formation

Les nouveaux couples et familles révolutionnent les concepts d’intimité et de parentalité.

En particulier, les couples et parents de même sexe ou arc-en-ciel viennent questionner les expériences affectives de construction de l’identité de genre dans les familles d’origine et les contextes de socialisation secondaire. Ils questionnent aussi la capacité d’accueillir les différentes formes d’amour et de parentalité dans la prise en charge thérapeutique.

L’objectif de cette journée d’étude est de dé-construire certaines représentations exclusives et binaires de l’identité de genre au profit d’une réflexion “inclusive” tant sur le travail thérapeutique que sur le travail de l’identité du ou de la thérapeute en formation. Des critères d’évaluation systémique seront proposés pour la prise en charge psychothérapeutique des nouvelle formes de couple et famille.

°°°°°

le lundi 11 mai 2020

de 9h30 à 16h30

Pascale JAMOULE

          docteure en anthropologie, licenciée en lettre, assistante sociale. Professeure à l’UMONS et à l’UCL. auteure de nombreux ouvrages.                                      

“Je n’existais pas”

systèmes d’emprise et processus de déprise

L’emprise est un système d’aliénations physiques, mentales, socio-économiques et symboliques. Les personnes après avoir été sous emprise disent qu’elles n’existaient pas. Elles racontent un état de soumission-dépendance à un pouvoir abusif qui les utilisait comme objets en prenant possession de leur corps, leur psyché, leur vie sociale et économique, avec leur assentiment. Etre sous emprise désigne ces effets de désubjectivation, de destruction des liens sociaux, de dévitalisation des corps, de sidération de la faculté de sentir et penser par soi-même.

Les systèmes d’emprise intra familiaux ont-ils des fonctionnements génériques? Y a-t-il une écologie de l’emprise familiale? des modes opératoires identiques de la part des abuseurs? Comment les conjoints et les enfants peuvent-ils s’émanciper?

L’enquête de terrain est féconde pour investiguer ces questions. Elle montre les répétitions d’un système d’emprise à un autre, d’une sphère d’emprise à une autre. Les études sur le terrain ont permis l’analyse des relations d’emprise de manière transversale, qu’elles aient été intra familiale, professionnelle, politico-sectaire, ou exercée sous couvert de soins, d’éducation ou d’aide.

°°°°°

Informations pratiques (Lieu, prix, réservations ):  Maison des Associations internationales

40, rue Washington ‚ 1050 Bruxelles.

Le nombre de places est limité. Réservations : par mail:  forestiere14@hotmail.com  ou  par téléphone:  02/646.25.99.

Frais d’inscription: La journée : 70 € – 55 € pour les anciens étudiants Forestière, pour les membres de l’ABIPFS, et pour les groupes de 8 personnes par virement unique de 440 € et  20 € pour les étudiants,  à virer au compte : BE25 2100 6161 7482  au nom de Groupe formation Forestière.

L’accréditation est demandée.

 

 

 

Lieu: Maison des Associations Internationales, rue Washington 40, 1050 Bruxelles